La planète Saturne ♄

je structure, je délimite, je régule

Glyphe de Saturne

page en construction

Seth, Sept : 7, Saturne, Satan




Saturne en astronomie

Fiche descriptive



Distance moyenne au Soleil : 1 430 000 km - 1,43 milliard de kilomètres

Période de révolution :29,5 ans

Periode de rotation :10h35

Diamètre : 116 460 km - comparer au diamètre de la Terre :12 742 km

Durée dans un signe : environ 2 ans 1/2 (hors période de rétrogradation).

Période de rétrogradation :138 jour par an





Saturne en astrologie

Fiche descriptive



Domicile : Verseau ♒︎ : 20/21 janvier - 18/19 Février et Capricorne ♑︎ : 22/23 décembre - 19/20 janvier

Exaltation : Balance ♎︎

Maisons associées : X et XI

Médical : Le système osseux, le cartilage, la peau, les dents

Mots-clés : structure, consciencieux, minutieux, réfléchi, aller à l'essentiel, Géométrie, architecture, charpente

Caractéristiques : Contrôle des émotions, méticuleux, patient, froid, spécialiste, recherche la perfection, organisé, sens des responsabilités.

Complément

Etymologie : Le nom « Saturne » est construit sur la racine de « Seth » de l'ancienne Egypte.

Seth et 7 : « Seth » a aussi donné son nom au chiffre « 7 », car Saturne est le 7ème astre, ou « planète », au sens premier du mot « planète » qui signifie « astre se déplaçant (sur la sphère céleste) ».

De Seth à Satan : par un glissement sémantique grossier, « Saturne » est devenu « Satan ». Le temps, et sans doute quelques volontés, ont fait oublier ce lien de parenté entre planète et symbole maléfique.

5 : La 5ème planète (après les 2 luminaires), comme son Glyphe l'indique. En effet, le glyphe de Saturne représente un « 5 »

2 Luninaires : Le « Soleil » et la « Lune » sont les deux « luminaires ».

5 Planètes : 1. Mercure, 2. Vénus, 3. Mars, 4. Jupiter, 5. Saturne.

7 : Au total, 7 astres mouvants devant la sphère des fixes (les constellations).






Saturne est la 7 ème planète

à partir du Soleil



En astrologie, le Soleil et la Lune sont aussi des planètes.

L'origine du mot « planète » désigne un « astre errant » ou « se mouvant ».

Les temps modernes ont modifié la notion en excluant les deux luminaires du fait que le Soleil est l’astre autour duquel les autres astres du système solaire tournent et la Lune est le Satellite de la Terre.

Il n’en reste pas moins que, depuis la Terre, nous voyons tous ses astres se déplacer devant la voûte céleste emplie d’autres astres qui semblent fixes.

On distinguait ainsi, les planètes ou « astres errants » qui se déplaçaient sur la « sphère des fixes ».

Voici la distribution des 7 planètes, que l’on nomme aussi « septénaire ».

Le septénaire sur une ménorah en partant du soleil

Dans cette distribution, on voit clairement que Saturne est le 7ème astre. La Lune vient en 4ème position, Mars en 5ème, Jupiter en sixième et Saturne en septième comme son nom l’indique. Sept, dont l’origine est le Dieu Seth de l’Egypte Antique.

Mais du point de vue des modernes, puisqu’ils n’incluent pas les luminaires, Saturne est la 5ème planète.

Puisque la Lune n'est pas considérée comme une planète.

On peut aussi présenter les deux luminaires en premier.

Le Septénaire avec les deux luminaires en premier

Cette formule avait le vent en poupe il y a quelque temps.

En effet, observons un instant les glyphes qui dessinent les planètes.

Les Glyphes qui déssinent les planètes



Ils se composent



d'un cercle

Un cercle qui représente le Soleil



d'un demi-cercle

Un demi cercle qui représente la Lune



et d'un croix

Une coirx qui représente, la Terre, Le zodiaque

Et c’est ici qu’il faut être attentif.


Les glyphes de Vénus et Mars, sur la seconde ligne en noir, sont inversés. On raconte que c’était la façon de représenter Mars avant de lui ajouter une flèche et de l’orienter légèrement vers la droite.

Avec un petit peu d’imagination, vous constaterez qu’à partir de Vénus, on peut distinguer les chiffres de 2 à 5. Chiffres qui nous seront plus tard transmis par les Arabes.

Vénus pour le chiffre 2, Mars pour le chiffre 3, Jupiter pour le chiffre 4 et Saturne pour le chiffre 5

 

On peut aussi placer le Septénaire sur une « Ménorah »

Le septénaire sur une ménorah avec le soleil au centre

En plaçant le Soleil au Centre sur un chandelier à sept branches appelé « Ménorah » dans la tradition juive.





Mots-clé de Saturne

...

... : ...






Saturne en général

...

Saturne est une planète froide, qui structure, planifie, légifère sans états d'âme. L'antiquité récente la disait « maléfique » par opposition à Jupiter, le « bénéfique ».

Saturne est la dernière planète pour les anciens. Mais le fait d’avoir découvert d’autres planètes depuis ne détrône en rien sa stature et n’atténue pas le rôle de Saturne. Après le gourmand Jupiter qui ne connaît pas de limites, Saturne impose des limites, des frontières. Il est celui qui crée les règles et les lois. Il est le juge imperturbable dont les décisions sont mûrement réfléchies et incontestables.

Avec Saturne, on pense aussitôt à Structure, car c’est le rôle majeur de Saturne, il structure, organise, échafaude, élabore des plans et des projets. Il est la colonne vertébrale et la charpente osseuse de l’organisme, mais aussi la charpente, l’architecture de toute construction.

Vous l’avez compris, le saturnien est un méticuleux. Un minutieux qui prend le temps pour organiser et structurer ses travaux que ce soit dans le domaine de la recherche ou sur un chantier.

Les Saturniens aiment à travailler dans la solitude de leur atelier ou de leur bureau. Ils sont des personnes discrètes, détachés et distantes, qui parlent peu, mais bien. Ce sont des gens qui vont à l’essentiel. Ils ne sont pas très à l’aise avec les émotions. Saturne, c’est le contrôle des émotions. Pas de temps au batifolage, ici, on traite de choses, « sérieuses » 😊.

Saturne est la planète des spécialistes.





Sept astres

7

Pour les anciens, il n'y avait que « sept astres » qui se mouvaient sur la voûte céleste. Cette notion est très importante pour comprendre l'histoire.

Depuis qu’ils avaient constaté que les astres influençaient la vie terrestre, ils les avaient naturellement divinisés.

D’ailleurs, que pouvons-nous savoir de la nature intrinsèque des astres ou des étoiles ?

Ce que la science nous fournit n’est que l’aspect physique qui les caractérisent, et encore, autant que nous puissions vraiment l’appréhender, mais qu’en est-il de leur raison d’être ?

Ceci appartient aux mystères de l’univers. Néanmoins, ces 7 astres, observés depuis les temps les plus anciens, ont révélé leur influence sur les êtres et les choses de notre monde. De ce fait, le nombre sept est apparu comme une complétude, un nombre sacré, mystique.

Les Glyphes qui déssinent les planètes

Il y avait les 2 luminaires que l’on retrouve dans la Bible : Genèse 1 :16

« Dieu fit les deux grands luminaires : le plus grand luminaire pour la royauté du jour, le plus petit luminaire pour la royauté de la nuit, et aussi les étoiles. »

וַיַּעַשׂ אֱלֹהִים, אֶת-שְׁנֵי הַמְּאֹרֹת הַגְּדֹלִים: אֶת-הַמָּאוֹר הַגָּדֹל, לְמֶמְשֶׁלֶת הַיּוֹם, וְאֶת-הַמָּאוֹר הַקָּטֹן לְמֶמְשֶׁלֶת הַלַּיְלָה, וְאֵת הַכּוֹכָבִים.


Et il y avait les 5 autres, tout petits en comparaison, mais qui se distinguaient par la vitesse de leur révolution. La révolution d'un astre est le temps qu’il met pour tourner autour de son étoile.

Si vous observez l'image au-dessus, vous constaterez aisément, que Saturne forme un 5, et Jupiter un 4. Le Glyphe en noir montre la construction des symboles qui se sont construit avec des cercles qui évoquent le Soleil, des demi-cercles qui évoquent la Lune et une croix. Selon les dires, cette dernière représente, la Terre, ou encore, la matière.

Pour Jupiter et Saturne, c'est très facile à voir, chiffres et planètes sont très proches. Mais avec un peu d'attention, vous pourrez aussi deviner la forme qui a conduit au chiffre 3 avec la façon de représenter Mars dans l'ancien temps, c'est-à-dire, l'inverse de Vénus. Et idem, avec le Glyphe de Vénus, on devine le chiffre 2.

Le 1 est une autre affaire, car il a toujours été à part du fait qu'il représente l'unité originelle avant la production du multiple.

Le septénaire en partant du Soleil

 





de Seth à Satan

Saturne, un astre maléfique...

De Seth à Satan : le triste destin d’une incompréhension. Saturne est une planète froide qui structure, planifie, légifère sans émotion d'âme. L'Antiquité récente la disait « maléfique » par opposition à Jupiter, le « bénéfique ». De fil en aiguille, par simplification et amplification, et par un glissement de sémantique grossier, Saturne est devenu « Satan ». Or, Saturne est essentielle à la vie, sans elle pas de structure, pas de maturité ni de responsabilité. Sens du devoir, etc. Saturne est la colonne vertébrale de toute chose. L'ossature, la charpente, les fondations.

 





Saturne dans l'histoire

Chronos - Saturne et le temps

Etant la planète la plus éloignée (pour les anciens la dernière planète du système) et de ce fait, la planète à la plus lente révolution*, Saturne exprime la notion de Temps. Les Grecs l'ont associé à Chronos, le Dieu du Temps. Et en effet, Les Saturniens (personnes marquées par Saturne) ont saisi l'importance du temps et le mettent toujours de leur côté. Ils projettent leurs entreprises sur des temps longs.

Seth en Egypte

Parfois rival d'Horus qui est une autre représentation Solaire, Seth est aussi le protecteur de Râ contre le Serpent Apophis.

Le Soleil et Saturne sont aux antipodes en astrologie.

Pour comprendre le rôle de Seth en tant que Saturne, il faut se tourner vers deux mythes. Le premier est celui du combat entre Horus et Seth.

Horus forme avec Seth un binôme divin caractérisé par la rivalité, chacun blessant l'autre.
Wikipédia

Horus représente une figure Solaire, un de ces yeux représente le Soleil et l’autre la Lune. Œil qu’il se fait crever lors de son combat avec Seth et qui peut signifier une éclipse solaire ou encore les phases lunaires.

Pour rappel, en astrologie, Seth/Saturne est opposé aux deux luminaires



Et le second mythe concerne le rôle de Seth comme protecteur de Râ lorsque celui-ci disparait sous l’horizon, Seth et Râ combattent ensemble le serpent Apofis

Protecteur de Rê, Seth combat le serpent Apophis et participe donc à la bonne marche du monde. Bien qu'inquiétant et lié à des forces aveuglément destructrices, Seth est cependant plus un dérangeant fripon qu'un démon maléfique, du moins dans les mythes anciens.

Wikipédia

Eh oui, en astrologie, les deux astres sont opposés et de ce fait, ils sont complémentaires.
Le Serpent Apophis, et de façon générale, le symbole du Serpent dans l’antiquité représente le ciel nocturne et ses constellations.

En effet, un observateur qui regarde le ciel chaque nuit verra les étoiles former ce merveilleux mouvement en zigzag. Ce sont les jeux de rotation et de révolution qui donnent cet effet. Le résultat produit est de voir le ciel comme un énorme serpent entourant la Terre et qui avalerait sa queue, comme le célèbre Ouroboros Grec ou encore le dragon des Chinois. En effet, Serpent ou Dragon représentent la même chose.

La connaissance du ciel était symbolisée par le Serpent et c’est pour cela que l’emblème de la médecine est représenté par un serpent. Les médecins étaient censés connaître l’astrologie.

 

Le caducet

Lorsque tombe la nuit, Seth et Râ combattent ensemble le Serpent Apophis, c'est-à-dire, le chaos original pour s'assurer le maintien de l'ordre et de la bonne marche du monde.